Programme d’Art Boscolo


Roberto Boscolo, en collaboration avec le département artistique de BeAdvisors et Mattia Pozzoni Art Advisory, est fier de présenter le troisième Programme Artistique Boscolo Hotels & SPAS 2022/2023, intitulé ‘’Towards the Pillars of Hercules’’. L’exposition a été inaugurée le 12 septembre au Boscolo Lyon & SPA, à l’occasion du vernissage de la 16e Biennale d’art contemporain de Lyon.

Art Collection – Automne 2022

Towards the Pillars of Hercules, une exposition par BeAdvisors et Mattia Pozzoni Art Advisory, organisée en collaboration avec la galerie Atipografia (Arzignano, Italie). L’exposition se concentre sur l’idée du seuil ainsi que les possibilités de rencontres entre les altérités, interprétée par les œuvres de 5 artistes, à savoir Flavia Albu, Mirko Baricchi, Mattia Bosco, Nicole Colombo, et Josh Rowell.

Le concept de l’exposition s’inspire du «Manifeste de la fragilité» de la Biennale, qui définit la vulnérabilité comme une condition universelle et inévitablement inhérente à notre monde de plus en plus fragile. Towards the Pillars of Hercules fait référence au mythe d’Ulysse et à la soif de connaissance qui conduit les êtres humains à franchir des barrières et des seuils. Ulysse incarne le héros moderne qui laisse tout derrière lui pour entamer un voyage et qui, en voyageant, construit sa propre identité, s’enrichissant des autres qu’il rencontre.

Mirko Baricchi

Mirko Baricchi est un peintre qui défie la peinture dans ses possibilités exécutives. Il travaille avec des gestes rapides et persistants et intervient sur la toile en dessinant et en enlevant continuellement de la couleur. Il produit une image informelle qui acquiert une forme complète dans l’esprit de l’artiste et devient un paysage, un autre monde, dans la psyché de l’observateur.

La toile se prête à être un seuil vers des espaces mentaux ouverts au chemin du regard, des promenades dans des vallées indéfinies, où la boussole du pèlerin se perd dans des jeux continus sur des transparents.

Mattia Bosco

Artiste basé au Royaume-Uni. Il génère sa vision artistique en se concentrant sur les innovations technologiques qui façonnent notre contemporanéité, communiquant, dans les limites des arts visuels, comment les interactions humaines sont de plus en plus médiatisées.

L’artiste trouve un équilibre entre les techniques artisanales et la nature instantanée de l’ère numérique. Cette juxtaposition produit un langage qui explore et restructure l’information et célèbre le fait main dans une période fortement dominée par l’action virtuelle.

Josh Rowell

Josh Rowell est un artiste basé au Royaume-Uni. Il génère sa vision artistique en se concentrant sur les innovations technologiques qui façonnent notre contemporanéité, communiquant, dans les limites des arts visuels, comment les interactions humaines sont de plus en plus médiatisées. L’artiste trouve un équilibre entre les techniques artisanales et la nature instantanée de l’ère numérique.

Cette juxtaposition produit un langage qui explore et restructure l’information et célèbre le fait main dans une période fortement dominée par l’action virtuell

Nicole Colombo

Nicole Colombo vit et travaille à Milan. Ses sculptures et installations domestiques et à grande échelle créent une tension dans l’espace et dans l’esprit de l’observateur car elles possèdent une sorte d’énergie vivante, tandis que les matériaux choisis et leur combinaison se révèlent à la fois libidinaux et répulsifs.

Une approche anthropologique est au cœur de sa recherche : l’artiste explore les dichotomies qui caractérisent souvent les sociétés occidentales et la difficulté́ pour l’être humain d’accepter leur coexistence.

En faisant appel à notre imagination commune, Colombo offre au spectateur des œuvres qui représentent la dualité́ des choses, en créant des personnages abstraits à l’image de chacun d’entre nous.

Flavia Albu

Artiste visuelle basée à Milan, sa pratique explore les éléments structurels de la peinture pour réfléchir à la représentation et à la vision. Cette investigation lui permet de réfléchir aux processus de génération de l’œuvre. De cette façon, elle examine des thèmes importants pour l’histoire de l’art occidental, tels que la représentation, la vision et la méthode.

En abordant différentes références visuelles : typologies picturales, et médias, Flavia Albu interroge le filtre des dynamiques qui s’interposent et interfèrent avec notre vision du monde, à partir du dispositif de la peinture et de ses déclinaisons.